Intervenants

Papa Papou | Chi-tan | Eli Easton | Eva Carlton | Fabrissou | Inko | Muriel Douru | Piros Coltman Anna Madill | Rohan Lockhart

Emil vidéaste de 30 ans et son conjoint, est à la tête de la première chaîne YouTube française de deux papas gays : « Chez Papa Papou ». Dans ses vidéos à la fois drôles, inspirantes et engagées, Emil parle bébé et parentalité, mais pas seulement… A partir de son ressenti de famille homoparentale, il nous livre, sans filtre son regard amusé sur cet univers à part entière : humeurs, astuces, actualités, tests produits, chroniques de livres et interviews.

Pour ces deux papas, l’idée de cette chaîne était de reprendre une parole qui avait été confisquée en 2013 par les opposants au mariage pour tous. Emil et Yo estiment que l’égalité passe par la visibilité et qu’il est nécessaire de montrer la réalité de manière concrète, pour faire tomber les fantasmes et les préjugés de certains. C’est pourquoi, leur approche se veut résolument douce et optimiste, pour dire simplement et avec le sourire que oui, c’est possible de fonder une famille quand on est homo. Leur credo “car on est plus que des parents” est une façon d’affirmer que la sexualité des parents ne disparaît pas à la naissance des enfants. Ils essayent de déconstruire le cliché du parent qui n’a plus de vie.

Au delà de YouTube, les deux papas sont aussi actifs au sein d’associations, notamment l’association Contact qui favorise le dialogue entre les LGBTQ+ et leurs familles et ami·e·s.

Retrouvez Chez Papa Papou lors de la table ronde sur l’homoparentalité avec Eli Easton et Murielle Douru.

Facebook | Twitter | Instagram | Youtube


Chi-tan


Banniere intervenant Chi-tan

Chi-tan est l’alter-ego Boy’s Love de la mangaka japonaise Chie Kutsuwada. Diplômée du Royal College of Art de Londres, elle est désormais établie à Brighton et travaille comme artiste manga professionnelle. Ses BD et illustrations sont souvent élégantes et romantiques, dans la lignée directe des manga shojo et BL.

Un de ses derniers projets commerciaux est l’encart qu’elle illustre tous les deux mois pour le Mainichi Weekly, publié par l’un des plus gros groupes journalistiques du Japon. Tous les deux mois, elle y dépeint la culture et la vie quotidienne au Royaume-Uni. Son projet plus personnel est d’adapter les sonnets de Shakespeare au format du BL manga.

Ses publications sont disponibles dans la plupart des pays anglophones. Certains sont aussi traduits en Turquie, France, Italie et Espagne.

Outre la création de manga, elle participe à de nombreux évènements liés au manga au Royaume-Uni mais pas que, et tient des ateliers au sein d’écoles et de musées tels que le British Museum, la British Library et le Victoria and Albert Museum.

Retrouvez-la dans nos conférences et tables rondes à la Y/CON 7 !

Interview:
Boys’ Love and the Bard: Brighton-Based Manga Artist Kutsuwada Chie

Projet Personnel:
Nobody Kisses Me Like That (temporary stopped BL Manga project)

Site | Facebook | Twitter | Instagram


Eli Easton


Eli Easton a été, à différents moments et sous différents noms, fille de ministre, programmeuse informatique, game designer, auteure d’histoires paranormales, de fanfictions et agricultrice. Depuis 2013 Eli écrit, également, des roman M/M et a déjà publié plus de trente histoires d’amour homosexuels. Elle dévore les romans d’amour depuis son adolescence et admire les auteurs capablent de combiner belle écriture, humour, érotisme et douceur dans une même histoire. Elle s’est promise d’atteindre ces objectifs dans ses romans.

En littérature, Eli Easton est particulièrement connue pour ses romans de Noël, dont font partis Blame it on the Mistletoe, Unwrapping Hank et Merry Christmas, Mr. Miggles. Ses romans d’histoire d’amour paranormales de la série Howl at the Moon ont eu énormément de succès auprès de ses lecteurs. Son autre série Men of Lancaster County autour d’amour entre Amish (Communauté religieuse vivant en autarcie) a gagné un prix. En 2018, Eli espère obtenir les mêmes résultats, en supposant qu’ils reprogramment l’apocalypse. Eli Easton est publié par les maisons d’éditions Dreamspinner Press ainsi que chez Riptid, elle s’auto-publie également pour certain de ses titres.

À la Y/CON 7, Eli Easton sera présente sur la table ronde de l’homoparentalité avec Chez Papa Papou et Murielle Douru.

Site Internet | Facebook


Eva Carlton


Eva Carlton a toujours aimé la danse et le déguisement. À ses 16 ans, après avoir vu le numéro d’un transformiste, il s’essaye à cet art en réalisant d’abord des numéros de danse. Il interrompt sa scolarité et rejoint une école de danse où il apprend avec Mia Fry. Tout s’est vite enchaîné pour notre jeune transformiste en herbe !

S’il a appris la danse et le maquillage au sein d’écoles, c’est seul qu’il se forme à la coiffure et au choix des vêtements, qu’il se fait fabriquer. Après des années de succès international en freelance, il rentre en 2003 chez Michou, où il réalise des performances émerveillant toujours autant le public du cabaret.

Eva Carlton interviendra à l’occasion d’un spectacle et d’un atelier sur le transformisme.

YouTube | Facebook


Fabrissou


Fabrissou intervenant bannière

Si vous êtes fan de bara et que vous arpentez régulièrement les allées des conventions françaises, vous connaissez Fabrissou et son amour des gros sourcils. En 2010, avec DY et d’autres artistes, il crée le fanzine Dokkun (qui est l’onomatopée de l’éjaculation en japonais) qui compte désormais 12 numéros. Fabrissou dessine essentiellement de la BD homo-érotique et fait voyager son art au-delà des murs de Paris puisqu’il a participé à des fanzines au Japon et en Corée du Sud.

Fidèle de notre convention, et ce dès la première heure, Fabrissou nous fera le plaisir de participer à une discussion autour des préjugés sur les protections dans la fiction aux côtés d’Ella Frank.

Dokkun | Facebook | Twitter Fabrissou


Inko


Inko intervenante bannière

Inko est une artiste manga japonaise habitant le Royaume-Uni. Sa production visuelle aime mettre en relation le moderne et le traditionnel des cultures occidentales et orientales. Elle étudia à l’Université d’art et design de Kyoto Zohei puis au Central Saint Martins College of Art & Design au Royaume-Uni avant de débuter sa carrière d’artiste.

Elle participe régulièrement à des conventions, collabore à des projets artistiques, et tient des ateliers manga au Royaume-Uni et à l’international.

Son webcomic en cours Go! Go! Metro Line! est une personnification humoristique du métro londonien.

Site | Facebook | Pixiv | Instagram


Muriel Douru


Née en 1976 et diplômée de l’école Supérieure des Arts Appliqués de Paris, Muriel Douru est illustratrice professionnelle pour la mode, l’édition et la décoration, blogueuse et autrice de livres pour les enfants et les adultes.

Elle a publié le premier livre pour enfants sur l’homoparentalité (Dis mamanS en 2003) ainsi que Cristelle et Crioline en 2011, un conte qui parle d’homosexualité aux petits, et L’arc en ciel des familles en 2014 qui décrit tous les types de familles d’aujourd’hui (hétéroparentale, homoparentale, monoparentale ou recomposée). En 2016, paraît aux éditions Marabout son premier roman graphique pour les adultes : Beyond the lipstick- Chroniques d’un coming-out qui est suivi en 2017 par Chroniques d’une citoyenne ordinaire engagée chez Hugo&Cie.

Engagée contre l’homophobie, pour l’égalité, la défense de l’environnement et des animaux, c’est sur son blog qu’elle partage ses réflexions : Atelier Août à Paris

Retrouvez Murielle Douru à la Y/CON 7 lors de la table ronde sur l’homoparentalité, elle sera accompagnée du vidéaste Chez Papa Papou et Eli Easton.


Piros Coltman


Piros Coltman est illustrateur et peintre homoérotique, par son dessin il cherche à retranscrire le désir. Son travail s’axe sur l’étude du vivant, humain et animal. Grâce à ses crayons, Piros modèle les corps, sculpte l’anatomie masculine et affûte les regards par la lumière et des contrastes envoûtants. Pour lui, le concept homoérotique est symbolisé par le couple Eros (l’amour) et Thanatos (la mort), un étrange équilibre entre amour, mort et désir. Également fasciné par les peintres de la Renaissance et les mythologies grecque, égyptienne, Celte et amérindienne, ses recherches graphiques se construisent autour de l’idée que tout être humain cache une part animale méprisée, mais que faute d’orgueil il court à sa propre perte.

Ses dessins, le plus souvent en noir et blanc, sont réalisés à la mine graphique, au fusain ou à l’encre de Chine. Parfois des pointes de couleurs viennent rehausser certaines de ses compositions en arrière plan. Aquarelles, peintures à l’huile ou numérique, pastels gras et crayons de couleurs, Piros à une fois encore, plus d’un corde à son arc.

Retrouvez ici une interview de Piros Coltman réalisé par Chez Papa Papou : Interview

Venez voir Piros à la Y/CON 7 pour des ateliers et des conférences !

Facebook | Twitter


Anna Madill


Anna Madill banniere

Anna Madill, est une chercheuse en Sciences Sociales et porte un vif intérêt au Boy’s Love. En effet, elle compte une dizaine d’essais et a tenu de nombreuses conférences sur le sujet. Financée par la British Academy, elle s’intéresse aux pratiques et intérêts des lecteurs et créateurs de Boy’s Love anglophones.

Présentemment, elle conduit son étude grâce à une enquête en ligne. Vous parlez anglais, vous avez plus de 16 ans et vous souhaitez partager votre expérience sur le Boy’s Love ? Participez à l’enquête que vous trouverez plus bas !

Anna Madill est directrice des enquêtes qualitatives à la faculté de psychologie de l’université de Leeds, au Royaume-Uni. Elle est membre de l’Académie des Sciences Sociales et de la British Psychological Society (BPS). Elle y co-fonda et dirigea le parcours Méthodes Qualitatives en Psychologie de 2008 à 2011.

Retrouvez Anna Madill à la Y/CON 7 accompagnée par l’étudiante en doctorat Yao Zhao dont elle dirige les recherches sur le Boy’s Love chinois. Elles prendront part à des discussions et des échanges dans nos conférences et tables rondes.

Bibliographie

Zhao, Y. & Madill, A. (forthcoming). The heteronormative frame in Chinese yaoi: Integrating Chinese fan interviews with Sinophone and Anglophone survey data
Madill, A. (2018). Erotic Manga: Boys’ Love, Shonen-Ai, Yaoi and (MxM) Shotacon
Madill, A. (2017). Men on the market: Feminist analysis of age-stratified male-male romance in Boys’ Love manga.

Site de ses recherches académiques | Twitter | Tumblr | Enquête


Rohan Lockhart


Rohan Lockhart, anciennement connu sous le pseudo 6san est l’auteur de la série Gmo-Project, un récit Boy’s Love publié sur le web en 2011. Il rêvait de pouvoir partager ses histoires sous la forme d’un webcomic et finit par se lancer dans l’écriture, faute de pouvoir dessiner. Illustré régulièrement par des artistes, ce qui devait rester une fiction en ligne finit par être publié en roman à la demande de ses lecteurs. La licence s’exportera même aux USA via Yaoi Revolution.

Aujourd’hui la saga compte, de nombreux volumes ainsi que de nombreux bonus qu’il offre régulièrement à ses lecteurs grâce à de nombreuses collaborations artistiques comme en témoignent les doujinshis. Et Rohan Lockhart n’est pas prêt de s’arrêter là et compte bien explorer d’avantage l’univers qu’il s’est créé, sans compter ses autres séries…

Rohan Lockhart interviendra à l’occasion d’une table ronde partagée avec SaraDeek.

Site | Facebook